Notre CP instruit Ă  la maison

Salut ! Tout au long de cette annĂ©e, alors que nous faisions « l’école » Ă  la maison avec mon fils Nohan qui a 6 ans, l’ñge du CP (et sa soeur Shani, 4 ans), nous avons rĂ©guliĂšrement prit des vidĂ©os de nos travaux pour vous donner un aperçu de cette façon d’instruire. Je suis super contente de pouvoir vous la mettre en ligne aujourd’hui !

Nohan et Shani2

Nous apprenons de maniĂšre informelle (en anglais, on appelle ça le « unschooling »). Ma vision du unschooling ne signifie pas forcĂ©ment que l’enfant ne suive pas le programme de l’éducation nationale : je souhaitais qu’il aie le mĂȘme niveau que les enfants de son Ăąge pour la simple raison que j’ignore ce que le futur nous rĂ©serve; si un jour mon enfant est amenĂ© Ă  vouloir ou devoir aller Ă  l’école, je veux qu’il ne se sente pas trop dĂ©calĂ©. De plus, je veux qu’il se sente insĂ©rĂ© dans notre sociĂ©tĂ©, qu’il ai des repĂšres culturels communs aux autres enfants afin de se sentir Ă  sa place oĂč qu’il aille.

contes de Lone vlight

J’ai donc fait en sorte de proposer Ă  mon fils les apprentissages classiques mais de maniĂšre diffĂ©rente : purement ludique, dans le jeu, dans le concret, en acceptant son rythme, ses horaires, en acceptant aussi qu’il ne soit parfois pas prĂȘt ni intĂ©ressĂ© par un apprentissage et en remettant alors celui-ci Ă  plus tard. Fonctionner par passion veut souvent dire que l’enfant se plonge dans un sujet pendant quelque jours, semaines ou mois, pour ensuite le dĂ©laisser pendant un certain temps avant d’y retourner. Je trouve essentiel de respecter ce rythme trĂšs propre Ă  chacun (Je le fais pour moi ! Je ne pouvais pas l’ignorer pour lui
)FullSizeRender_1

Je souhaitais me baser sur son plaisir pour qu’il serve d’élĂ©ment moteur Ă  ses apprentissages, afin qu’il cultive le goĂ»t d’apprendre, qu’il voit le « travail » autrement. Je souhaitais lui laisser la possibilitĂ© de se focaliser sur son propre Ă©panouissement, sur la construction de ses passions et de sa personnalitĂ©. Le but n’étant pas de faire un enfant « meilleur » que les autres, mais peut ĂȘtre simplement diffĂ©rent, dans l’idĂ©e de crĂ©er un monde diffĂ©rent pour le futur de tous


Voici donc une vidĂ©o assez intime, j’espĂšre qu’elle vous plaira. J’ai triĂ© les apprentissages par MATIÈRES afin de donner des repĂšres Ă  ceux que cela aide. Je vous souhaite un bon visionnage !

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=uMGmJWcqVdE]

MatiĂšres abordĂ©es (pour avoir un fil directeur j’ai achetĂ© un livre sur le CP chez hachette; les matiĂšres Ă©tant au programme sont prĂ©cĂ©dĂ©es d’une *) :

*ARTS PLASTIQUES :
Nohan est trĂšs inventif, il adore peindre et bricoler. J’ai fait en sorte qu’il ai du matĂ©riel variĂ© Ă  disposition en permanence, et qu’il trouve des idĂ©es de crĂ©ations dans la nature avec ce qui l’entoure (modelages en boue, cabanes, mandalas de vĂ©gĂ©taux, guirlandes de feuilles
).
Nous faisons des petits montages vidĂ©os ensemble. Pour l’initier aux oeuvres classiques, j’ai plusieurs livres-jeux sur l’art (trouver les 7 diffĂ©rences appliquĂ© Ă  des tableaux cĂ©lĂšbre
) et je lui propose des coloriages sur ceux-ci. Nohan Ă©tant plus dans l’action que dans la contemplation, j’ai remis les musĂ©es Ă  plus tard.

ASTRONOMIE :
L’étude des planĂštes n’est pas au programme du CP. Mon mari se passionnant pour les planĂštes, et les passions Ă©tant facile Ă  transmettre, Nohan s’y est beaucoup intĂ©ressĂ©. Simulateurs de vaisseaux spatiaux, maquettes, coloriages, bricolages, planĂ©tarium
 Beaucoup d’occasions d’approfondir le sujet !

*HISTOIRE :
Il est demandĂ© Ă  l’enfant de commencer Ă  apprendre Ă  se repĂ©rer dans le temps. Nous avons donc utilisĂ© un calendrier perpĂ©tuel, un autre de l’annĂ©e entiĂšre ponctuĂ©e des dates importantes (Anniversaires, NoĂ«l
). L’astronomie ayant permis d’aborder la crĂ©ation des planĂštes, puis de notre Terre, nous avons fait une grande frise du temps depuis sa crĂ©ation pour arriver aux dinosaures, hommes prĂ©historiques, moyen Ăąge, etc, jusqu’à nous.
Au CP le moyen Ăąge est souvent Ă©tudiĂ© car les enfants sont facilement intĂ©ressĂ© par les chĂąteaux, chevaliers et princesses. Nous nous y sommes donc plongĂ©s en visitant des chĂąteaux, en nous dĂ©guisant, en faisant des liens avec certaines histoires ou dessins animĂ©s. Il existe aussi des documentaires pour enfant « C’est pas Sorcier » sur tout les sujets !
La généalogie est étudiée aussi ici car elle est un repÚre temporel.

*GÉOGRAPHIE & LANGUES ÉTRANGÈRES :
L’enfant doit savoir se repĂ©rer dans son univers ainsi que dans le monde, Ă©valuer globalement les distances entre les lieux. Chasses au trĂ©sor (lire et dessiner une carte), voyages, planisphĂšres, sont lĂ  pour nous aider. Nous voyageons beaucoup, cela l’initie Ă  diverses cultures et façons de vivre et aux langues Ă©trangĂšres (se prĂ©senter Ă  un copain
). Pour ces derniĂšres, de petits livres (compter jusqu’à dix, les couleurs, les parties du corps) et des chansons apprennent quelques mots.

NATURE et ENVIRONNEMENT :
C’est trĂšs important pour moi que mes enfants aient un contact Ă©troit avec la nature. Jeux en extĂ©rieur, balades, sensibilisation au rĂšgne animal
 Potager, compostage, recyclage


*CORPS HUMAIN :
Le corps humain, c’est facile ! Les 5 sens sont faciles Ă  expliquer dans la vie de tout les jours. On a un petit mannequin dont on peut manipuler les organes et une partie du squelette (« Tu vois mon chĂ©ri, Grand-Mamie elle s’est cassĂ©e cette partie lĂ  de la jambe ! »^^), c’est trĂšs ludique. Sur les tablettes, il y a des applications trĂšs nombreuses et bien faites sur tout les sujets, ça fourmille d’inventivitĂ© et c’est un support que nous adorons.
Avec les intestins, nous avons abordĂ© le systĂšme digestif (la transformation des aliments en caca
 ça marche fort^^), la pyramide des aliments et Nohan s’amuse de temps en temps Ă  faire des plateaux repas Ă©quilibrĂ©s en la regardant. Il n’est pas gourmand mais adore faire des recettes (qu’il ne mange pas toujours, haha !)

*SPORT :
Nous avons installĂ© un espalier de gym dans le salon, c’est trĂšs efficace, ils jouent dessus chaque jour ou presque. AprĂšs, il y a de si nombreuse occasions de bouger son corps quand on est enfant que ce n’est pas dur ! Nohan n’est pas trĂšs sportif, du coup je ne l’ai pas encore inscrit Ă  un sport d’équipe (trop contraignant). Par contre il a-dore grimper sur des rochers et dans les arbres. L’an prochain on va tester l’escalade ! Il aime beaucoup nager (il ne sait pas encore parfaitement) et a apprit Ă  faire du vĂ©lo. Il aime aussi skier
 Le soir avant de nous endormir, nous lançons l’audio d’une mĂ©ditation de type sophrologie, il aime beaucoup s’endormir ainsi.

SCIENCE et LOGIQUE :
Sans doute notre « matiĂšre » prĂ©fĂ©rĂ©e ! Nous adorons les jeux de logique, les Ă©nigmes, les jeux de sociĂ©té  Il existe beaucoup de jeux de ce type sur tablette. Les enfants adorent tout deux les jeux vidĂ©os, ils y sont trĂšs douĂ©s et regorgent d’inventivitĂ© et de prĂ©cisions pour faire progresser leurs personnages, c’est fou de voir comme la passion peut nous faire dĂ©velopper nos capacitĂ©s !
Comprendre comment fonctionne le monde est fascinant.

*MATHS :
Les occasions d’utiliser les maths sont partout dans notre environnement. Compter les objets, les soustraire, les diviser, les multiplier
 Il y a aussi les comptines, les jeux des points Ă  relier (Ă  essayer Ă  la rĂšgle aussi). Pour le calcul mental nous jouons avec des dĂ©s spĂ©ciaux. Pour donner du sens aux chiffres en tant que quantitĂ©s et pour visualiser les gros nombres et leur retranscription Ă©crite, nous utilisons du matĂ©riel montessori (cubes, planches
). Nous avons abordĂ© le tableau double entrĂ©e avec le bataille navale, que Nohan aime beaucoup.
Les formes gĂ©omĂ©triques peuvent ĂȘtre manipulables, mais aussi dans l’environnement, notamment les panneaux de circulations qui font de bons supports !
Au CP on demande Ă  l’enfant de savoir reproduire une figure sur un quadrillage, jeux qui peut ĂȘtre amusant en lui-mĂȘme; que nous avons transposĂ© par exemple aux perles hama ou aux legos (plans Ă  suivre).

TECHNOLOGIE :
Cela ne fait pas partie du programme, mais Nohan est fascinĂ© par les circuits Ă©lectriques, il aime en construire et est fier d’obtenir un rĂ©sultat (lampe qui s’allume, son qui se met en route
). Nous lui avons donc fourni un matĂ©riel spĂ©cial pour cela.

*FRANCAIS :
Ce qui m’angoissaient en tant que Maman, c’était la partie lecture ! Effectivement, savoir lire nĂ©cessite une rigueur et une rĂ©pĂ©tition assez barbante pour Nohan, surtout pour un enfant ayant l’habitude d’aller droit au but et de faire les choses avec plaisir. Depuis ses deux ans je lui faisais des Ă©tiquettes pour apprendre des mots, on chantais l’alphabet
 Il y a chez nous de nombreux livres, magazines pour enfants, livres audios, contes racontĂ©s par les plus grands. Chaque soir depuis plusieurs annĂ©es, nous lisons un livre ou une histoire interactive sur tablette. Nous aimons mĂȘme crĂ©er des histoires ensemble ! Mais lire, cela ne l’intĂ©ressait pas, d’autant plus qu’avec les nouvelles technologies, mon fils ne voit pas l’intĂ©rĂȘt de lire et  écrire : il discute dĂ©jĂ  en messages vocaux et sms smileys avec toute la famille, il utilise la reconnaissance vocale pour trouver des vidĂ©os de dessins animĂ©s sur Youtube
 Et comme il trouve tout cela par lui mĂȘme, je ne peux que fĂ©liciter son ingĂ©niositĂ© !
J’ai alors cessĂ© d’insister (trop insister peut ĂȘtre bloquant) et ai cherchĂ© une façon d’enseigner la lecture qui soit attractive pour lui. Nous avons donc créé notre propre technique de lecture : une mĂ©thode syllabique en bande dessinĂ©e, que je fais illustrer par une illustratrice. Cet apprentissage est actuellement en cours ! Ouf !
Par ailleurs, je voulais que mes enfants connaissent les contes classiques de notre patrimoine culturel car ils véhiculent beaucoup de choses et sont au programme de CP. Les livres et livres audio sont trÚs pratiques pour cela.
Nous discutons souvent de ce que nous avons pensĂ© d’une lecture. Nous faisons aussi des jeux de carte sur les sons, les rimes, les syllabes, qu’il aime bien.
Pour l’écriture, il aime recopier les mots qu’il aime entendre, et ceux qu’il apprend dans sa mĂ©thode. On fait ça de temps Ă  autre, si je le lui propose tout les jours cela l’agace alors je le laisse libre de faire par lui-mĂȘme et c’est lĂ  que ça fonctionne bien.

*MUSIQUE :
Chansons et comptines classiques de notre culture sont au programme. Dans ma famille, il y a de bons musiciens, Nohan touche à beaucoup d’instruments et adore Ă©couter et voir les gens jouer. On lui fait Ă©couter aussi des musiques du monde. L’annĂ©e prochaine, on tentera d’approfondir un instrument, chose qu’il ne souhaitait pas particuliĂšrement faire cette annĂ©e.